10 tendances e-commerce à suivre en 2021

10 tendances e-commerce à suivre en 2021

Qui dit nouvelle année dit forcément nouvelles tendances.
En effet après une année 2020 particulièrement compliquée à cause de la COVID-19, nous avons observé une progression de l’e-commerce qui n’avait encore pas eu lieu depuis plusieurs années.
En effet, le monde du numérique a prouvé qu’il permettait, en partie, de prendre le relais sur des commerces physiques malheureusement à bout de souffle dans ce contexte sanitaire si complexe. Nous avons concocté pour vous les 10 tendances à suivre pour son e-commerce en 2021, des tendances qui permettront certainement de se différencier et de répondre à une demande certaine durant cette année.

La réalité augmentée

Si vous ne savez pas encore ce que c’est, la réalité augmentée peut être décrite en un enrichissement du réel avec des éléments virtuels.
En effet la réalité augmentée permet en quelque sorte de regarder la réalité en y appliquant des filtres, des informations virtuelles comme des objets 3D imaginaires.

L’un des meilleurs exemples de réalité augmentée pourrait être par exemple l’expérience des Google Glass.
La réalité augmentée a en effet un rôle à jouer important en 2021, plus que jamais. Nous pouvons constater que des marques comme IKEA où ATOL ont déployé des systèmes d’achat en réalité augmentée, permettant d’améliorer l’expérience client et d’augmenter leur taux de conversion.

C’est un fait, environ 63% des personnes interrogées disent que la réalité augmentée améliore leur expérience d’achat, et environ 35% quant à elles disent que la réalité augmentée les pousserait à commander en ligne plus fréquemment.

Enfin, il est important de souligner que la réalité augmentée n’est plus adressée qu’aux grandes marques : Shopify a lancé l’année dernière Shopify AR, une solution informatique que l’on pourrait appeler « boîte à outils », permettant aux utilisateurs de créer leurs propres expériences en réalité augmentée sur leur site.
Shopify rapporte de son côté que les en réalité augmentée bénéficient d’un taux de conversion 94 % plus élevé que les produits sans réalité augmentée.

La 5G et l’importance de la navigation mobile

Si déjà en 2020 un site se devait d’être Mobile First, en 2021 nous pouvons déjà assurer qu’être responsives ne suffira plus.
En 2020, différentes études remontent qu’environ 72% de la navigation en France était réalisée sur un smartphone.
Avec l’arrivée de la 5G en 2021, nous pouvons d’ores et déjà prévoir une augmentation conséquente du trafic mobile, notamment lié à une nette amélioration du débit via la 5G.

Il est donc important que votre site ne soit plus uniquement responsive mais pensé en premier lieu pour les mobiles (Mobile First), d’autant qu’en 2018 les smartphones représentaient déjà 35 % du chiffre d’affaires des boutiques en ligne française.
D’autant que le Mobile First est essentiel à votre SEO, (ou plutôt SXO) élément que nous aborderons un peu plus loin dans cet article.

Le ROPO et la preuve sociale

Le ROPO (« Research Online, Purchase Offline« ) correspond au fait d’effectuer une recherche en ligne pour obtenir des informations sur un produit, puis de réaliser son achat en boutique physique. Cela correspond directement aux notions de Click and Mortar.
Cette action déjà grandissante depuis 2018 sera encore plus conséquente en 2021, afin de renouer le lien avec les boutiques physiques, longuement fermées en ces temps de confinement.

De plus, cette notion s’appuie directement sur la preuve sociale : l’internaute recherchera directement des avis, actions et données mettant en avant le comportement d’autres utilisateurs vis-à-vis du produit ou du site, afin de se rassurer avant son achat sur votre site.
Ainsi, la description de vos produits ne suffira plus sur votre site et vous devrez absolument intégrer les avis clients sur vos fiches produits afin d’augmenter votre chance vos chances de faire convertir.

Environ 93% des clients indiquent faire des recherches en ligne avant d’acheter finalement en magasin, afin d’obtenir des détails sur le prix, les spécificités ou la disponibilité d’un produit.
De plus, environ 50 % achètent de nouveau lorsqu’ils vont chercher leur commande en click and collect.

Le téléachat 2. 0

Si le téléachat est aujourd’hui quelque chose de dépassé, voire même critiqué, une nouvelle version de ce mode de vente de produits arrivera prochainement.
Fin 2019, NBC a réalisé le lancement de publicités télévisées permettant d’acheter directement les produits qui passent à l’écran. Cette technologie encore très récente, devrait être prochainement intégrée directement à nos Smart TV. Ainsi plus besoin de se demander quel produit est affiché durant votre série préférée, en un clic vous pourrez acheter les mêmes chaussures que vos acteurs favoris.

La recherche vocale

Selon les estimations, environ 13% des foyers français disposent d’une enceinte connectée en 2019, avec un taux de croissance d’environ 40%.
Ces chiffres sont amenés à encore augmenter puisqu’on estime que le taux d’équipement d’enceintes connectées devrait atteindre les 39 % en 2025 sur l’hexagone, un taux similaire à celui des tablettes.

À l’heure actuelle, environ 20% des détenteurs d’une enceinte connectée les utilisent pour faire des achats, en commandant des produits ou en effectuant des recherches. Ce chiffre devrait passer à environ 52% au cours des 4 prochaines années.
On peut donc souligner l’importance pour un site d’être compatible avec le commerce vocal, notamment en adaptant ses mots-clés aux requêtes vocales, différentes des requêtes textuelles.

Enfin pour relever l’importance du commerce vocale et son potentiel, soulignons qu’environ 39% des utilisateurs d’enceintes connectées font confiance aux recommandations produits qu’ils obtiennent de la part de leur assistant virtuel.

La progression du commerce de seconde main

Le commerce de seconde main ne cesse de progresser, majoritairement porté par la génération Z (personnes nées à partir de 1997) dont les membres s’identifient comme des consommateurs conscients et responsables.
Environ 75% des 18-30 ans préfèrent acheter auprès de marques durables, engagées, et favorisent le commerce de seconde main pour limiter l’utilisation de ressources naturelles.

Bien que le commerce de seconde main n’en soit pas encore à détrôner les marketplaces et le
e-commerce actuel, il est important de souligner que ce mode de consommation est porté par les générations à venir. Ainsi, cela représente une opportunité intéressante de faire évoluer son business-modèle, et de commencer à rendre plus responsable et engagée son entreprise.

Le commerce éthique et responsable

Tout le monde en est conscient : l’e-commerce pollue.
Entre l’utilisation des serveurs qui consomment une énergie folle, les livraisons en camions pas toujours de toute jeunesse ou encore l’acheminement de produits situé à des milliers de kilomètres, l’e-commerce n’est pas par nature écoresponsable.

De plus le e-commerce favorise l’achat de produits à l’international, ainsi que favorise la volonté de chaque entreprise sur chaque continent d’être toujours plus concurrentiel sur le prix, au détriment de nombreux producteurs par exemple.

Néanmoins les consommateurs semblent de plus en plus engagés et responsabilisés à ce nouveau mode de consommation qu’est l’achat éthique et écoresponsable. En 2020 environ 73 % des consommateurs se disent prêts à envisager de changer leurs habitudes de consommation pour réduire leur impact environnemental.

Après le SOE, le SXO

Le SEO (« Search Engine Optimization »), et l’UX (« User eXperience) ont évolué et ne forme aujourd’hui plus qu’un : le SXO.
L’objectif est encore et toujours de satisfaire les algorithmes des plus grands moteurs de recherche tels que Google par exemple. Le SXO n’est plus focalisé que sur les mots-clés, le contenu rédactionnel, la qualité du code HTML ou encore la popularité du site.

Il se focalise aujourd’hui aussi sur l’expérience client. Ainsi des éléments comme la vitesse de chargement du site, l’optimisation de votre site pour mobiles (Mobile First) ou les comportements durant la navigation de vos internautes impacteront directement sur votre référencement naturel.

Rendre la relation client plus instantanée

Élément essentiel en e-commerce, la relation client est au centre de toutes les préoccupations pour 2021. En effet le e-commerce rend l’achat d’un produit toujours plus simple et pourtant nous éloigne tellement de nos habitudes de consommation.
Depuis quelque temps, les clients sont de plus en plus à la recherche d’une relation client de qualité, mais aussi instantanée. Ces derniers ne souhaitent plus communiquer par des supports tels que les emails, mais plutôt par des tchats instantanés, intégrés au site ou non.

Ainsi des fenêtres de conversation sur le site, la possibilité d’échanger sur Messenger ou encore la possibilité d’interagir avec une intelligence artificielle vous répondant en direct sont des éléments qui rassurent de plus en plus les utilisateurs, en quête de contacts directs sur des sites e-commerce de plus en plus optimisé.
Soulignons néanmoins que si L’IA est appréciée, 87% des utilisateurs préfèrent interagir directement avec un être humain quand ils naviguent.

Les marketplaces : une carte à jouer

Ce n’est plus un secret pour personne, les marketplaces sont aujourd’hui des titans de l’e-commerce. Que l’on cite Alibaba, Amazon ou encore Cdiscount : ces géants du web disposent d’un trafic dont chaque e-commerçant rêverait.

Outre le fait que les grandes marketplaces comme Amazon continuent encore aujourd’hui de se consolider à l’international, de nombreuses marketplaces verticales devraient voir le jour en 2021.
Ces marketplaces offriront aux clients et aux vendeurs une expérience améliorée, moins opaque et complexe et plus personnalisé. La marketplace s’adaptera réellement au secteur dans lequel elle évolue tout en permettant de proposer une grande visibilité aux vendeurs souhaitant proposer leurs produits sur celle-ci.

2021, une bonne année pour le E-commerce ?

Comme nous avons pu le voir, l’e-commerce risque de très bien se porter encore en 2021. Néanmoins, certains changements sont à prévoir.
On remarque aussi qu’en majorité, les attentes pour 2021 ne sont pas très portées sur l’aspect technologique du e-commerce, mais principalement sur l’aspect éco-responsable, l’expérience client et la volonté d’humaniser un peu le e-commerce.

En conclusion, l’année 2021 sera une année propice à la progression du e-commerce et des e-commerçants, à condition que ces derniers sachent évoluer en fonction des attentes et des besoins qu’amènent progressivement ces premières semaines de 2021.

Un seul commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *