COVID-19 : L’occasion de créer un site internet

COVID-19 : L’occasion de créer un site internet

Nombreux sont les commerçants qui se posent ces questions : Devrai-je ouvrir un site internet ? Ai-je besoin seulement d’un site vitrine, ou bien d’un site de vente ? Dois-je simplement être « présent » sur internet, ou bien digitaliser une partie de mon activité pour devenir un véritable « e-acteur » sur mon marché ?

Alors certes, nous n’avons pas la réponse exacte à toutes vos questions, mais avec le contexte actuel et les difficultés que les entrepreneurs/commerçants peuvent rencontrer, que VOUS pouvez rencontrer, on a souhaité amener un peu de « lumière » sur toutes ces zones d’ombre.

Des entreprises en difficulté à cause du COVID-19

Dans le contexte sanitaire actuel, il a été recensé en 2020 environ 30 000 entreprises ayant fait faillite. Un chiffre en baisse si l’on regarde celui de 2019 certes, mais qui devrait encore augmenter pour l’année 2020 avec une prévision de fermetures définitives concernée par 60 000 entreprises.

En effet suite à la crise du COVID-19, et malgré de nombreuses aides de l’État pour soutenir les entreprises en difficultés, beaucoup d’entre elles n’auront malheureusement pas pu traverser cette crise sanitaire aussi inédite qu’exceptionnelle.

Si les entreprises physiques sont celles qui ont le plus souffert de cette crise sanitaire, on constate néanmoins la plus forte progression du e-commerce depuis déjà de nombreuses années. En effet, après une progression entre l’année 2018 et 2019 de 7%, la progression du e-commerce en France a littéralement explosé : environ 13% entre l’année 2019 et 2020.

34% des PME n’arrivent pas à se digitaliser

Malgré l’importance souvent soulignée du e-commerce dans l’économie de demain, il est encore incroyable de constater que plus d’un tiers des PME françaises n’ont pas encore réalisé leur transition numérique.
D’après l’étude de SortList, près de 34% des petites et moyennes entreprises tricolores n’ont encore aujourd’hui pas de site web.
Ce chiffre est bien supérieur au taux moyen de 22% que l’on peut retrouver à l’heure actuelle en Europe.

Nous pourrions nous demander pourquoi ce retard ? Est-ce par manque de connaissances, par manque d’intérêt, ou tout simplement pour des raisons économiques que ces entreprises peinent encore à réaliser leur transition numérique ?
C’est un sujet complexe qui mériterait d’être traité à part entière et de manière plus approfondie. Néanmoins, il est important de comprendre quelle pourrait être la raison de ce retard qui coûte aujourd’hui très cher à nos entreprises.

Une aide de l’État pour la transition numérique des PME

Le gouvernement propose à l’heure d’aujourd’hui une aide d’environ 500€ pour permettre aux petites et moyennes entreprises françaises de réaliser leur transition numérique.
Cette aide est néanmoins grandement critiquée. Bien que cette somme de 500€ puisse aider les entreprises ne souhaitant pas encore passer le cap, elle reste tout de même d’un montant bien inférieur à ce que peut représenter en matière de coût cette transition pourtant si importante.

En effet, si nous ne devions citer que les plus grandes dépenses qui concernent la création d’un site internet, nous pourrions constater que ces 500€ ne sont qu’une aide minime comparée aux coûts de location d’un nom de domaine, de location de serveurs, de création d’un site internet de qualité ou encore de l’aide d’un avocat pour la rédaction des conditions générales d’utilisation afin d’être aux normes avec les nouvelles lois RGPD.

Ainsi nous pouvons constater que le gouvernement souhaite permettre aux entreprises de réaliser leur transition numérique. Malheureusement, cette aide est encore loin d’apporter ce dont pourraient avoir besoin ces entreprises pour la réaliser sereinement et de manière durable, afin de les « motiver ».

Le e-commerce : la solution pour certains secteurs d’activité

Si certains secteurs d’activité ne peuvent pas (ou trop peu) profiter d’une transition numérique, comme la restauration ou l’hôtellerie, certains pourraient profiter de cette crise sanitaire afin de revoir leur business-modèle et accorder plus d’importance à la partie numérique de leur commerce.
Car comme nous l’avons vu, bien que les entreprises physiques souffrent de cette crise sanitaire, l’e-commerce quant à lui ne fait que progresser avec des chiffres toujours plus impressionnants à chaque trimestre.

Bien que cette transition numérique puisse faire peur à ceux n’étant pas à l’aise avec ce nouveau schéma, il existe de nombreuses solutions vous permettant de vous lancer « facilement » et de développer un e-commerce de qualité. Il est aujourd’hui facile de créer un site internet grâce à de multiples back-offices toujours plus simples à utiliser les uns que les autres, grâce à des « Builders » (comme Elementor) permettant la construction de vos interfaces de manière intuitive et simplifiée. Vous pourrez aussi vous aider grâce à de nombreux tutos sur internet vous permettant de vous lancer et de pratiquer sur différents outils de manière toujours plus abordable.

De plus sur certaines facettes techniques du e-commerce, vous pourrez trouver de nombreux outils vous permettant d’augmenter l’efficacité de votre e-commerce, comme par exemple :

  • Pour le SEO : Ubersuggest
  • Pour le SEA : Googles ADS
  • Pour analyser la DATA de votre site : Google Analytics ou AT Internet
  • Pour vos Newsletter : Mailchimp
  • Pour automatiser vos publications sur les réseaux : Hootsuit
  • Pour afficher des widgets, des popups, des notifications et transformer vos visiteurs en clients : Notyf

Cette liste n’est évidement pas exhaustive et peut être rallongée en fonction de vos besoins (logiciels de webdesign, graphismes photos et vidéos etc.), mais elle permet de vous donner des exemples de solutions abordables (et gratuites pour certaines), adaptées à vos besoins.

Un contexte compliqué, mais source de nouvelles opportunités

En conclusion comme nous avons pu le constater aujourd’hui, la crise du COVID-19 met en difficulté de nombreux commerçants français. Néanmoins pour beaucoup de secteurs, cette crise n’est pas signe d’une faillite inévitable, mais peut être l’opportunité de développer un nouveau commerce, de réaliser sa transition numérique.
Cette dernière peut paraître encore une fois impressionnante, mais il existe de nombreux tutos et outils vous permettant de vous lancer et de développer un site e-commerce de qualité, efficace, durable.

Que ce soit des conseils en SEO, en web marketing ou pour utiliser la preuve sociale, vous trouverez différents contenus dans nos précédents articles pour vous aider. Nous ne pouvons que recommander au commerçant en ayant la possibilité de développer une activité e-commerce, quitte à adapter/actualiser leur business-modèle actuel pour digitaliser une partie de leur activité.

Ce site e-commerce leur permettra de voir venir un peu plus sereinement cette crise sanitaire encore sans date de fin, et se montrera utile pour la santé financière de l’entreprise même après la crise du COVID-19. Car s’il est évident que l’e-commerce est important dans le contexte actuel, il le sera encore plus dans les semaines, mois et années à venir et ce d’une manière que nous ne pouvons pas encore prévoir.
Alors certes il n’est pas trop tard, mais c’est tout de même le moment de se lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *